LE PORTUGAIS
Parlez-le

Site disciplinaire de la troisième langue d’Europe la plus parlée dans le monde

Plus de 250 millions de locuteurs natifs

Portugal – Brésil
Angola – Cap-Vert - Guinée-Bissau – São Tomé et Príncipe – Mozambique -Timor oriental
Macau – Goa

Académie de Créteil

Une langue pour les affaires, une langue pour le voyage…
Article mis en ligne le 15 novembre 2011
dernière modification le 12 décembre 2011

par admin
logo imprimer

Le portugais permet de voyager sur les cinq continents et de faire des affaires avec les différents pays lusophones. La France a des relations économiques privilégiées avec :

- Le PORTUGAL a représenté, depuis 1986, une destination privilégiée pour les investisseurs français. La France est le troisième investisseur étranger au Portugal, après l’Espagne et l’Allemagne. La présence est forte dans les secteurs classiques de l’automobile, des équipements électriques et électroniques, de la chimie, de l’aéronautique, des produits pharmaceutiques, de parfumerie et d’entretien. Le secteur des services est celui où la présence française s’est accrue le plus spectaculairement ces dernières années, avec la grande distribution, les banques, les assurances, l’informatique, le tourisme et les transports.

- Le BRÉSIL est notre 1er partenaire commercial en Amérique latine et notre 3e partenaire hors OCDE et Maghreb, derrière la Chine et la Russie. La France est le 8e fournisseur du Brésil. La France achète au Brésil des produits agro-alimentaires (huiles brutes et tourteaux de soja) et de plus en plus de biens industriels (avions, automobiles, électronique). Elle exporte vers le Brésil des biens d’équipement, notamment des avions, des équipements pour l’automobile, des préparations pharmaceutiques. Les relations économiques entre la France et le Brésil ont progressé ces dernières années. Les grandes entreprises françaises poursuivent leur développement dans ce pays (35 entreprises du CAC 40 y sont implantées, notamment Renault et Peugeot). Plus de 400 entreprises françaises emploient plus de 400 000 personnes.

- L’ANGOLA dispose d’un potentiel économique exceptionnel : pétrole et gaz, diamants, nombreux autres minéraux (notamment fer, cuivre, manganèse, phosphates, uranium), hydroélectricité, halieutique, agriculture. L’Angola est, après l’Afrique du Sud, le 2e partenaire commercial de la France en Afrique australe et depuis 2007, le 1er fournisseur de pétrole de la France en Afrique sub-saharienne (devant le Nigéria). La France est le 6e partenaire commercial de l’Angola. Total, 2e opérateur derrière Chevron-Texaco, produit un tiers de la production angolaise. Avec environ 500 000 barils/jour en 2008, Total devrait devenir le 1er producteur du pays. Les investissements français sont principalement le fait de cette entreprise, qui a également des projets dans le secteur gazier. Près de 70 entreprises françaises sont établies en Angola, essentiellement dans le secteur pétrolier et para-pétrolier mais également dans l’agro-alimentaire et les biens de consommation.


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.22